PATRICIA RAYNAULT-DESGAGNÉ

Photo : La Tribune

Patricia Raynault-Desgagné a participé à des études sur le territoire d’Eeyou Istchee sur l’impact de projets hydroélectriques et miniers sur le mode de vie des Cris. L’auteure compte de nombreux amis dans les communautés cries qu’elle fréquente depuis plus de vingt ans. Elle parle sept langues, dont quatre couramment.

Patricia possède un baccalauréat et une maîtrise en anthropologie de l’Université de Montréal, un baccalauréat en langues modernes (italien, espagnol) de l’Université Bishop et une maîtrise en littérature canadienne comparée, cheminement traduction littéraire et traductologie, de l’Université de Sherbrooke.

En tant qu’anthropologue, elle a participé en tant que chargée de projet à l’étude des impacts humains du complexe hydroélectrique La Grande sur l’utilisation du territoire des Cris. Elle a aussi participé à différentes études d’impact, dont celle du projet d’aménagement des centrales de l’Eastmain-1-A et de la Sarcelle et dérivation Rupert, et celle de la construction des infrastructures d’accès du projet de la mine Éléonore–Nord-du-Québec, pour le volet sur l’utilisation des terrains de trappage et la problématique des impacts sociaux liés à l’ouverture du territoire. Elle a aussi participé aux études de suivi du milieu humain pour l’aménagement hydroélectrique de l’Eastmain-1.

Lorsque ses activités professionnelles d’anthropologue, de traductrice, chargée de cours à l’université en traduction et avec l’équipe de direction d’Endurance Aventure, dont le Canada Man Woman, triathlon international extrême, ont été mises sur pause, Patricia a souhaité faire une différence dans le quotidien de ceux et celles qui souffraient le plus de la situation causée par la COVID-19. Elle a donc suivi la formation de préposée aux bénéficiaires et a travaillé au CHSLD de l’Hôtel-Dieu, où elle occupe un poste à temps partiel.

Les Éditions Chauve-souris S.E.N.C.

Michèle Plomer 450 531-4390
Anne Brigitte Renaud 819 239-6518